Pour générer un champ relationnel managérial efficace

POUR GENERER UN CHAMP RELATIONNEL MANAGERIAL EFFICACE

Améliorer votre sens de l’écoute

Cette démarche favorise l’accroissement d’un leadership « ouvert » à alimenter le champ relationnel prenant en compte les émotions de la relation.

Cela permet de favoriser le développement d’un management génératif de collaboration au sein des équipes par une écoute adaptée.

Cet article est basé sur un extrait d’apports et exercices concrets que je développe lors de formations-coachées en communication managériale pour des chefs d’équipes et directeurs de services.

A l’issue de la lecture de cet article vous serez plus riche de :

10 règles à suivre pour avoir une écoute de qualité.

Vous saurez comment la développer.

Vous saurez pourquoi vous devez changer votre façon d’écouter.

 

Faites vous partie de ceux qui écoutent ou de ceux qui parlent ?

Pourquoi améliorer son sens de l’écoute ?

Vos réponses seront vos axes de motivations si elles sont tournées vers vous de manière « autocritique et constructive  sur soi ».

Rappelez-vous, en communication, c’est l’émetteur qui à la charge de se faire comprendre ;) du récepteur.Prendre en compte les émotions de son interlocuteur, c’est aussi rentrer en écoute de la personne.

Listez 3 à 5 motivations à progresser en écoute active, cela sera autant d’objectifs et d’éléments d’auto-évaluation pour vous dans les jours qui vont suivre

——

Avant de passer à des clés pratiques pour progresser et développer sa capacité à écouter. Il est intéressant de faire un petit bilan afin d’évaluer ses axes de progrès.

Aujourd’hui quelle est votre façon d’écouter ? ecoute oreille

  • Est ce que vous interrompez les gens quand ils parlent ?
  • Est ce qu’il vous arrive de prendre une attitude qui peut donner l’impression que vous savez déjà ?
  • Est ce que vous parlez plus que vos interlocuteurs ?
  • Est ce que vous attendez votre tour de parler avec impatience ?
  • Est ce qu’il vous arrive d’écouter de manière distraite ?
  • Si vous n’appréciez pas la personne, vous l’écoutez moins que les autres ?
  • Vous n’encouragez pas votre interlocuteur à parler, vous le laissez se débrouiller seul même si il hésite visiblement à parler ?
  • Les émotions de votre interlocuteur sont son problème ? pas le votre ?

Ces questions correspondent à des erreurs de communication, il n’y a rien de grave à répondre par OUI, soyez honnête avec vous même, c’est pour vous.

Il n’y a pas de soucis, il m’est arrivé moi aussi de répondre à l’affirmative à toutes ces questions.

Si vous avez répondu NON à toutes les questions, BRAVO, je vous invite à balayer les clés ci-dessous comme rappel.

Si vous avez répondu OUI à une des questions, ces clés vous aideront à vous améliorer.

——

Avant d’aborder les 10 points essentiels pour améliorer son sens de l’écoute.

 Le terrain préalable propice à l’écoute !

Commencez par vous taire !! Facile, non ?

Le meilleur moyen de laisser de la place à son interlocuteur pour le laisser parler est de lui laisser l’espace pour le faire. Laissez lui le temps de respirer et structurer ses pensées.

Respectez la parole de votre interlocuteur.

Et pour cela … Mon astuce à moi , pratiquez  la « micro seconde ». Chaque fois que vous croyez que votre interlocuteur à fini de parler, laisser passer un très court silence (micro-seconde) avant de prendre la parole.

N’ayez par l’air impatient, ayez l’air détendu et respirez, respirez calmement pour vous détendre et… appliquez les Dix conseils suivants.

 

Dix conseils pour une écoute active efficace       

« Faites pour les autres ce que vous voulez qu’ils fassent pour vous »

Pour apprendre à mieux écouter, il suffit de réfléchir à comment vous voulez que les autres vous écoutent.

  1. Regardez bien en face la personne qui parle.Démontrez votre intérêt en vous penchant légèrement vers elle ou en vous assoyant bien droit. (posture d’écoute)
  1. Regardez la personne régulièrement dans les yeux, aussi longtemps que vous vous sentez à l’aise de le faire. Synchronisez vous sur elle gestuellement et verbalement du mieux possible
  1. Évitez les sources de distraction autant que possible.Mettez de côté les activités en cours et demandez à votre locuteur de faire de même (créez un espace propice au dialogue).
  1. Offrez des réponses propices à leurs propos qui les encouragent à continuer à parler.(« Ah oui? », « Vraiment? », « Que s’est-il passé ensuite? », etc.)
  1. Concentrez-vous sur les paroles du locuteur. Évitez de penser à ce que vous pouvez dire. Cherchez plutôt à encourager la personne à dire tout ce qu’elle a à dire avant de parler à votre tour.
  1. Ne vous laissez pas distraire par vos pensées.Lorsque vous constatez que vous n’écoutez plus, fixez de nouveau votre attention sur les paroles du locuteur.
  1. Gardez l’esprit ouvert.Attendez que le locuteur ait dit tout ce qu’il a à dire avant de décider si vous êtes d’accord avec ses propos ou non. Ne cherchez pas à lire dans les pensées de l’autre.
  1. N’offrez pas de conseils à moins que le locuteur vous le demande de les offrir.Souvent, tout ce que le locuteur veut de nous, c’est que nous l’écoutions.
  1. Même lorsque le locuteur se plaint de vous, attendez qu’il ait fini de parler avant de chercher à clarifier les choses. (dur dur pour le managers hein ? J )
  1. Participez pleinement à la discussion. Posez des questions de clarification, seulement une fois que le locuteur a terminé de parler. Après avoir posé vos questions, cherchez à reformuler leurs réponses pour vous assurer que vous avez bien compris leurs propos. Vous pourriez commencer ainsi : « Alors, si je comprends bien, vous dites que… »

 

N’ayez pas peur du silence. Laissez au locuteur tout le temps qu’il lui faut pour réfléchir à ce qu’il veut dire. Utilisez ses moments de silence pour réfléchir à ce qu’il a dit dans l’espoir de mieux comprendre son point de vue, ainsi que le vôtre. .

 

« Celui qui communique bien, écoute encore mieux »

 

Voilà, vous avez maintenant quelques pistes d’entrainement ?

pouce-leve-2-

Pour progresser rapidement, je vous conseille de focaliser sur un point par journée. En effet, s’entrainer en « focus » sur une posture, une méthode, un point précis permet d’être plus efficace dans un premier temps pour intégrer ce nouveau savoir-faire en compétence utilisable facilement.

En 10 jours d’entrainement, vous pouvez faire de véritables progrès … alors prêt à écouter ?

Partez !

 

Christophe Gauthier

Créateur et Dirigeant du cabinet &moi Coach

Coach et consultant / Formateur en Développement personnel et professionnel

Facilitateur en intelligence collective et émotionnelle

etmoicoach.fr

 

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire