Identifier les Indices et Manifestations des Emotions

Une compétence clé de l’intelligence et agilité émotionnelle

Quand j’accompagne des personnes en Coaching-formation des Emotions, un des premiers axes que je travaille avec la personne est sa capacité naturelle à détecter et repérer le jeu des Emotions.

En prenant conscience de ce que la personne fait déjà naturellement elle peut se préparer à aller plus loin et monter en compétence en travaillant un peu comme un sportif qui s’entraine pour développer sa performance .

Cette stratégie d’apprentissage fonctionne très bien et est très gratifiante car la personne utilise ses propres ressources.

 

La compétence clé et première pour se développer dans l’Intelligence Emotionnelle (IE) pour aller vers plus d’agilité est notre capacité à identifier précisément les émotions. Les siennes et celles des autres. Plusieurs indices de natures différentes peuvent être utilisés afin d’affiner sa perception et donc sa capacité à identifier les états émotionnels.

Les émotions se manifestent à travers des indices physiques, psychologiques, cognitifs, comportementaux, verbaux, non verbaux, para verbaux. De manière externe ou interne voir même de manière subjective comme une expérience personnelle ou objective et observable par tous.

Ce sont parfois des signaux faibles difficiles a repérer, à détecter et parfois très visible, d’une évidence pour le plus grand nombre d’entre nous (exemple il est rouge de colère, gesticule dans tous les sens et crie très fort (des noms d’oiseaux ;) …)

Identifier ces indices nous permet de savoir dans quel émotion nous nous trouvons (ou l’autre) et donc de pouvoir s’adapter à la « demande » de cette dernière ou la modifier.

 

 

Les 5 manifestations de l’émotion

 

 

 

 

L’évaluation cognitive de la situation :

C’est notre système de référence expérientielle ou de découverte qui va nous mener à déterminer par la réflexion la pertinence de la nature de l’émotion de part son origine (déclencheur), son intensité et la pertinence ou pas de la réponse choisie à l’émotion (exemple : ce chien aboie fort et montre les dents, je fais bien d‘avoir peur et d’être sur mes gardes).

 

 

Les mouvement biologiques et physiologiques:

Ce sont les changements des activités neuronale, cardiaque, pression sanguine (la peau rougie ou blanchie), respiratoire (mouvement de la cage thoracique …), neuro végétatives (transpiration, palpitations…) 

Les comportements « tendance à l’action ou pas » :

L’émotion « emovere » de sa racine latine, signifie « mettre en mouvement » nous voyons bien ici l’expression même de la manifestation de l’émotion et de fait l’observation de mouvements découlant potentiellement de certaines émotions. Prendre ses jambes a son coup devant un danger. Plus finement, avoir une attitude corporelle de recul devant quelques chose que nous crayons ou qui nous dégoute.  Se recroqueviller sur soi devant la honte ou la peine … . Cela reste spécifique à la situation, à l’environnent

 

Les expressions faciales et posturales :

Les expressions du visages (sourcil froncé pour la colère), nos gestes et posture (épaule voutée fatigue, peine…), le rythme de notre voix (aigue parfois pour l’inquiétude), la tonalité (haute pour la joie souvent) sont des composantes que nous connaissons le mieux et pour le plus grand nombre. De manière inconscient ou consciente c’est que nous faisons déjà naturellement.

De s’exercer à l’observation « calibration » fine des expressions « extérieures » des émotions sur les personnes nous donne de précieux renseignements sur les Emotions en place.

 

L’expérience subjective :

C’est la manière dont nous allons vivre « personnellement » les choses et avoir des émotions différentes dans leurs natures ou intensités par rapport à d’autres personnes.

Cette dernière va influencer directement l’évaluation cognitive de la situation. C’est pour cela par exemple que nous n’avons pas tous peur de la même chose de la même manière. En fonction de nos expériences, notre éducation, environnement … etc… nous sommes tous uniques et avons notre propre « subjectivité » des choses qui « nous parlent qu’à nous même ». Je parlerai de la de notre carte du monde (terme emprunté à la PNL (Programmation neurolinguistique) qui est unique.

La bonne nouvelle est qu’en travaillant nos représentations, nos croyances nous pouvons aussi être plus à l’aise avec nos Emotions « limitantes » et dépasser nos peurs. Par exemple la peur ou la honte de parler en public qui est assez courante. J

____________________

L’ensemble de ces manifestations se combinent entre elles et s’influencent mutuellement dans un principe de subtilité émotionnelle dans des jeux parfois complexes. Nous verrons par la suite, quand vous serez plus agiles :), que nous pourront aussi « jouer » sur ces paramètres pour modifier, changer ou faire varier une émotion.

Ce qui est intéressant et ouvre le champ des possibles, c’est que nous avons donc plusieurs facteurs d’observation des manifestations des émotions et que nous le faisons déjà naturellement. Vous imaginez donc avec un peu de pratiques et d’exercice comme il est facile de développer cette compétence.

Pour nos ressentis intérieurs, que nous sommes les seuls à « sentir » et qui sont aussi une manifestation de l’émotion, je vous parlerai lors d’un autre article (peut-être le prochain) du Scanner Emotionnel ou la capacité d’un individu à identifier ses propres émotions à partir de ses propres sensations corporelles.

 

Vos Emotions sont des Ressources –  Faites en bon usage

 

Christophe Gauthier.   le coach de Vos Emotions 

Dirigeant du cabinet &moi   –   etmoicoach.fr
Cabinet d’accompagnement des personnes et des organisations par l’intelligence collective et émotionnelle 

 

 

Christophe GAUTHIER est habilité(e) à : Faire passer et débriefer le QEPro dans le cadre d’accompagnements individuels / Proposer à ses coachés/accompagnés un programme personnalisé de développement des compétences émotionnelles autour du QEPro

Christophe Gauthier / 06 73 98 88 05 / christophe.gauthier@etmoicoach.fr