emotions-decisions

Décisions émotions, un lien direct

 « Ayez le courage de suivre votre cœur et votre intuition.

Ils savent parfois déjà ce que vous voulez devenir. Le reste est secondaire » 

Steve Jobs

L’acte de décider met en œuvre des processus qui activent autant notre logique, que nos émotions et nos intuitions.

 » Le cœur a ses raisons  que la raison ignore ? » Et bien, la bonne nouvelle, est que prendre conscience de son jeu émotionnel, permet d’aller vers.  »  Le cœur a ses raisons que la raison connaît mieux. »

balance-coeur-raison1Les neurosciences démontrent que le cœur détient souvent en premier, la réponse, et pourtant, nous utilisons fréquemment en premier, la raison.

Et donc, parfois cela finit par : « J’aurais dû m’écouter au lieu de faire (ou dire) ceci ou cela… » Et même si cela se passe bien par la voie de la raison, nous pouvons nous priver du résultat de la réponse du cœur.

Notre cerveau a de grandes capacités à se projeter dans l’avenir. Pour cela, il se sert du passé et le projette en test vers le futur. Il est en capacité de savoir quelle décision nous devons prendre. L’intuition nous envoie alors un message très rapide qui ressemble souvent à une évidence, accompagnée la plupart du temps par une réaction émotionnelle sans passer par un traitement rationnel.

N’oubliez pas que votre cœur, c’est vous, c’est votre influence intérieure. L’influence extérieure, elle, est le résultat de votre environnement déformé par les filtres des perceptions. Ce n’est donc pas entièrement vous.

Décider seulement avec la rationalité, sans tenir compte de nos émotions, serait se priver d’un « auto-arbitrage » ouvrant des possibles.

Pour apprendre à utiliser davantage son intuition,

Nous devons apprendre à réveiller notre intuition et écouter les messages de notre coeur, l’entraîner, la solliciter et lorsque nous nous trouvons en situation de décider, nous pouvons augmenter notre niveau d’attention sur notre ressenti.

Exercice pour apprendre à « Matcher » votre intuition et votre raison.

Exemple d’exercice (issu des neurosciences cognitives et comportementales) d’aide à la décision que je pratique en coaching ou en formation :

Lors d’une décision à prendre, pour laquelle vous avez déjà une réponse rationnelle, prenez le temps de vous poser les questions suivantes (à haute voix) et notez ce qui vient (questions auto-coaching).

Laissez-vous surprendre par ce qui surgit, ne cherchez pas à comprendre dans un premier temps.

  • Qu’est-ce que mon intuition me dit ? (Ne réfléchissez pas et notez ce qui vient de suite)
  • Dans quelle émotion principale je suis (peur, joie, colère, tristesse) ? (notez-la)
  • Qu’est-ce que me dit cette émotion par rapport au choix que je dois faire ? (Notez ce qui vient sans essayer de comprendre)
  • Qu’est-ce que me veut cette émotion ?

Ecrivez votre réponse/décision-intuitive (cœur) finale…

Relisez-la et vérifiez-la par rapport à chaque question, si besoin vous pouvez rectifier.

Vous voici donc avec votre réponse/décision intuitive (cœur) et votre réponse/décision rationnelle (raisonnable ?)

Et maintenant vous allez pouvoir écrire les avantages et inconvénients de chaque décision sous la forme du tableau suivant, dans l’ordre notifié.

Trouvez de 5 à 7 items pour chaque colonne, inventez-les si besoin J, respectez bien l’ordre des colonnes.

Décision intuitive (cœur) Décision rationnelle (raisonnable ?)
(1) Avantages (3)Inconvénients (4)Avantages (2) Inconvénients
.

.

.

.

.

.

.

Vous avez maintenant fait un point complet entre votre réponse intuitive et votre réponse rationnelle.

Important : Parfois une troisième solution peut surgir en émergence à ce travail. Elle est souvent très adaptée

Vous allez finaliser votre décision en regardant votre décision rationnelle sous le regard du cœur et votre décision intuitive (cœur/émotionnelle) sous le regard de la raison. Quoi que que vous choisissiez au final, vous saurez que vous aurez pris le temps d’écouter vos émotions et votre intuition dans votre décision.

cerveau-coeur-et-coeur-cerveau

Nous faisons souvent la sourde oreille face aux émotions qui naissent au plus profond de notre être, parce que nous préférons faire ce que nous dit notre raison.

Avec cet exercice, vous créez une forme d’alliance entre le cœur et la raison.

 » Le cœur à ses raisons  que la raison ignore ?  » Et bien, la bonne nouvelle est que prendre conscience de son jeu émotionnel, permet d’aller vers un peu plus de…  » Le cœur a ses raisons que la raison connaît mieux. »

Etre conscient de ses émotions, représente un réel atout pour améliorer ses prises de décisions. Lorsque nous sommes bien dans notre vie, nous avons tendance à avoir un bon niveau de confiance en nous.

Etre plus attentif à notre état émotionnel, nous est alors bien utile pour éviter de prendre trop de risques ou des choix non alignés sur notre être.

Faites-vous confiance, Vos émotions sont des ressources Formidables !

 

 

Christophe Gauthier

Coach Professionnel certifié ACC par ICF / Facilitateur des intelligences au travail

Formateur en Intelligence émotionnelle et relationnelle

Dirigeant du cabinet &moi / Accompagnement des personnes et des structures

etmoicoach.fr / 06 73 98 88 05 / contact@etmoicoach.fr

Membre actif d’International Coaching Federation / bureau Provence

 

0 réponses

Répondre

Que pensez-vous de cet article ? Que vous inspire-t-il ? Que souhaiteriez-vous ajouter ?
Vos commentaires sont les bienvenus !

Laisser un commentaire